Photo

jeudi 5 octobre 2017

Préparation pour la Confession Saint - Jean de Kronstadt, Russie (+1908)


HOLY CONFESSION OF YOUR HEART

Sacrement de pénitence et de réconciliation


Préparation pour la Confession

Saint Jean de Kronstadt, Russie (+1908)

Méditation pour ceux qui s'apprêtent à se tenir devant le Créateur et la communauté de l'Église devant le mystère imposant de la sainte confession, à qui est ainsi donné le renouvellement d'un second baptême.

Moi, âme pécheresse, je confesse à Dieu Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, tous les actes mauvais que j'ai faits, dits ou pensés depuis le baptême, jusques à ce jour.

Je n'ai pas gardé les vœux de mon baptême, mais je me suis rendu indésirable devant la Face de Dieu.

J'ai péché devant le Seigneur par manque de foi et par des doutes concernant la foi orthodoxe et la Sainte Eglise, par l'ingratitude pour tous les dons importants et continuels de Dieu ; j’ai péché malgré Sa patience et à Sa providence pour moi, pécheur, par manque d'amour pour le Seigneur, ainsi que par la crainte, par le fait de n’avoir pas accompli les saints commandements de Dieu et les canons et règles de l'Église.

Je n'ai pas gardé l’amour de Dieu et de mon prochain et je n'ai pas fait assez d'efforts, à cause de ma paresse et de ma négligence, pour apprendre les Commandements de Dieu et les préceptes des Saints Pères. J'ai péché en ne priant pas le matin et le soir et au cours de la journée, en n’assistant pas aux offices, ou en ne venant à l'église qu’à contrecœur.

J'ai péché en jugeant les membres du clergé. J'ai péché en ne respectant pas les Fêtes, en rompant le jeûne, et par ma démesure dans l’absorption de nourriture et de boisson.

J'ai péché par orgueil, par désobéissance, par entêtement, par autosatisfaction, et par la recherche de l'approbation et de la louange.

J'ai péché par incrédulité, par manque de foi, par doutes, par désespoir, par découragement, par des pensées de violence, par le blasphème et les jurons.

J'ai péché par fierté, par une haute opinion de moi-même, par le narcissisme, par la vanité, par la suffisance, par l'envie, par l'amour de la louange, l'amour des honneurs et par la prétention.

J'ai péché en jugeant, par la médisance, par la colère, en me souvenant des offenses, par la haine et en rendant le mal pour le mal, par la calomnie, les reproches, le mensonge, la ruse, la tromperie et l'hypocrisie, par les préjugés, la controverse, l'entêtement et la réticence à céder à mon prochain, par jubilation, méchanceté, railleries, insultes et moqueries, par les commérages, en parlant trop et en parlant pour ne rien dire.

J'ai péché par le rire inutile et excessif, par les injures et le retour à mes péchés antérieurs, par un comportement arrogant, par l'insolence et le manque de respect.

J'ai péché en ne tenant pas mes passions physiques et spirituelles en échec, par ma jouissance des pensées impures, par la licence et l'impudicité en pensées, en paroles et en actes.

J'ai péché par manque d'endurance dans mes maladies et mes douleurs, par une dévotion aux commodités de la vie et en étant trop attaché à mes parents, mes enfants, mes parents et mes amis.

J'ai péché par le durcissement mon cœur, par une volonté faible et, en ne me forçant pas à faire le bien.

J'ai péché par avarice, par amour de l'argent, par l'acquisition des choses inutiles et par l'attachement immodéré aux choses.

J'ai péché par l'auto-justification, un mépris pour les avertissements de ma conscience et en ne confessant pas mes péchés par négligence ou par fausse fierté.

J'ai péché à plusieurs reprises par ma confession: en rabaissant, en justifiant et en gardant le silence sur mes péchés.

J'ai péché contre les Très Saints et Vivifiants Mystères du Corps et du Sang de notre Seigneur, en venant à la Sainte Communion sans humilité ou sans crainte de Dieu.

J'ai péché en acte, en parole et en pensée, sciemment ou inconsciemment, volontairement et involontairement, de manière réfléchie et sans réfléchir, et il m’est impossible d'énumérer tous mes péchés à cause de leur multitude. Mais je me repens vraiment de ces péchés et tous ceux que je n’ai pas mentionnés à cause de mon oubli, et je demande qu'ils soient pardonnés en vertu de l'abondance de la Miséricorde de Dieu.

mercredi 13 septembre 2017

Les Saintes Écritures sont vraiment le moyen par lequel Dieu parle à notre âme - Saint Jean Chrysostome, Archevêque de Constantinople (+407)


SAINTS OF MY HEART


Les Saintes Écritures sont vraiment

le moyen par lequel Dieu parle à notre âme

Saint Jean Chrysostome, Archevêque de Constantinople (+407)

(IVème-Vème siècle)

Nous vous partageons ici quelques extraits choisis de la première et de la seconde homélie de Saint Jean Chrysostome sur l’Évangile selon Saint Matthieu. Les homélies de cette colonne de l'Eglise du Christ sont vraiment un grand trésor pour nos âmes, un grand don de Dieu pour Son Peuple Orthodoxe. Nous espérons que ces quelques passages vous donnerons l'envie, la curiosité et la joie de découvrir toute la profondeur de la Parole de Dieu, expliquée par ce Saint immense, qui était tout rempli du Saint-Esprit.

Les sous-titres récapitulent l'idée centrale du passage qui vient, mais ne sont pas du Saint.

╰⊰¸¸.•¨*

Comment Dieu parlait-Il aux Saints dans l'Ancien Testament?

Mes Frères, nous ne devrions, pas avoir besoin du secours des Écritures. Si notre vie était assez pure, la grâce du Saint-Esprit nous tiendrait lieu de tous les livres.

Tout ce qu’on écrit sur le papier avec de l’encre, l’Esprit l’imprimerait lui-même dans nos coeurs.

Déchus de ce Bien, attachons-nous du moins résolument à la planche de salut qui nous reste.

Cette première manière de communiquer avec Dieu valait mieux: Dieu Lui-même nous l’a bien montré par ses actes non moins que jar ses paroles.

Il a parlé à Noé, à Abraham, et aux descendants d’Abraham, Job, et Moïse, non par des caractères et

Vidéo: Yoga chrétien? - Métropolite Antoine Bloom


WHAT ABOUT YOGA



Yoga chrétien? - Métropolite Antoine Bloom

mercredi 16 août 2017

Le Prêtre et la touriste Américaine - Hiérimoine Tryphon, Washington, É.-U.A.


HAVE FAITH - ORTHODOXY


Le Prêtre et la touriste Américaine

╰⊰¸¸.•¨*

Hiérimoine Tryphon, Washington, É.-U.A.

Source:

http://www.orthodoxie-reunion.com

http://www.orthodoxie-reunion.com/?p=1507

ORTHODOXIE À LA RÉUNION

Une femme protestante de Tacoma (état de Washington), était en vacances avec son mari dans la ville grecque d’Athènes. Chaque jour, elle se rendait dans un petit café près de l’hôtel pour prendre son café et regardait les habitants passer. L’un de ces habitants était un prêtre orthodoxe qui passait près du café en allant à son église paroissiale. La femme souriait et le prêtre hochait la tête, souriait et continuait son chemin.

Un jour, ce prêtre grec, qui parlait anglais, remarqua que la femme américaine avait un regard triste sur son visage et il s’approcha de sa table et demanda si quelque chose la troublait. Elle éclata en sanglots et raconta au prêtre les problèmes médicaux de son mari, et qu’elle craignait pour le pire. Le prêtre s’est assis avec elle et a prié pour elle et son mari. Chaque jour, il s’arrêtait pour s’asseoir à sa table, priant pour le rétablissement de son mari.

Quelques semaines se sont passées et le mari a récupéré de sa maladie et est revenu aux États-Unis avec sa femme. Le souvenir de la compassion de ce prêtre pour une femme étrangère est resté dans sa mémoire toutes ces nombreuses années. Elle a partagé ce souvenir avec son médecin, qui est un de mes amis, et je partage (N.d.T c’est-à-dire l’hieromoine Tryphon) ce souvenir avec vous.

Quel véritable disciple et serviteur du Seigneur était ce prêtre généreux ! Puissions-nous, comme ce prêtre, être à l’écoute de ceux qui en ont besoin et que le Seigneur nous met sur nos chemins . Puissions-nous avec des cœurs ouverts toucher et apporter la guérison à ceux qui souffrent, leur faire savoir que nous nous soucions pour eux et qu’ils ont un ami pendant leur temps de chagrin, de besoin et de désespoir.

Avec l’amour en Christ,

Hiérimoine Tryphon.

https://www.facebook.com/Abbot-Tryphon-1395030584153681/ (post du 27 juin 2017 )

lundi 7 août 2017

Les Saints Orthodoxes d'Occident et leurs Intercessions


SAINTS OF MY HEART


Les Saints Orthodoxes d'Occident et leurs Intercessions

En marge du Dictionnaire des Intercessions Orthodoxes

Autrefois, les maladies pour lesquelles la médecine n’avait aucun remède, trouvaient par la pure grâce de Dieu, des remèdes par l’intercession des saints. Dans le langage populaire, le caractère extraordinaire des guérisons répétées de certaines maladies par des saints particuliers, firent que on ne parla plus de ces maladies qu’en leur donnant le nom du saint que l’on invoquait pour qu’il intercède et demande à Dieu la guérison de l’âme et du corps.
La tradition populaire de l’Eglise nous a donné la liste suivante des saints orthodoxes d'Occident et leurs intercessions:

Boutons: Mal de Saint Laurent ( Diacre-Martyr de Rome)
Cancer: Mal de Saint Gilles ou Aegide de Nîmes
Convulsions: Mal de Saint Barthélémy
Épilepsie: Mal de Saint Jean Baptiste
Erysipèle: Mal de Saint Antoine
Fistule: Mal de Saint Fiacre ( de Breuil)/ Mal de Saint Quirin ( Martyr de Rome)
Folie: Mal de Saint Mathurin ( de Larchant)
Gale: Mal de Saint Méen ( de Bretagne), Mal de Sainte Reine ( D’Alyse)
Goutte: Mal de Saint Maur ( de Glanfeuil)
Ivresse: Mal de Saint Martin ( de Tours)
Lèpre: Mal de Saint Job ( le Saint Prophète de l’Ancienne Alliance)
Maladies inflammatoires: Mal de Saint Sylvain ( de Levroux )
Maladies nerveuses: Mal de Saint Guy ( Danse de Saint Guy)
Rhume : Mal de Saint Aventin ( de Chartres)
Ulcère: Mal de Saint Eloi ( de Noyon)

lundi 31 juillet 2017

Divine Liturgie: Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître?


FRANCE OF MY HEART


Divine Liturgie:

Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître?

Saint Nicolas Cabasilas demande: «Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître? Ensuite il répond: ce que le Seigneur Lui-même dit, est une révélation plus complète que celle dont nous parlent les apôtres. En outre, nous avons dit que les événements pendant la Divine Liturgie correspondent à une révélation progressive et suivent un cours ascendant échelonné, avançant de l’inférieur au supérieur. Pour cela nous lisons d’abord l’épître et après le passage évangélique» (Saint Nicolas Cabasilas P.G. 150, 416 C).

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

VIVRE LA DIVINE LITURGIE

Vidéo: Témoignage Français moines Orthodoxes - Monastère de Solan, France


CONVERSIONS TO ORTHODOXY



Témoignage Français moines Orthodoxes - Monastère de Solan, France

Vénération de la Vierge Marie et des Saints


HOLY VIRGIN MARY


Vénération de la Vierge Marie et des Saints

Source:

http://laprieredejesus.blogspot.com

http://laprieredejesus.blogspot.com/2017/03/veneration-de-la-vierge-marie-et-des.html

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Les Chrétiens Orthodoxes n'adorent pas la Vierge Marie et les Saints; Au contraire, ils les vénèrent. Dieu seul est adoré. Quiconque prétend que les Saints de culte orthodoxes est coupable de porter faux témoignage contre son voisin, puisque nous ne le croyons clairement pas. Les Saints sont vénérés comme des reflets de l'image du Christ. C'est Dieu qui est glorifié par ses saints. Ils sont loués pour ce que Dieu a fait dans et par eux.

La révérence pour les saints est renforcée par l'utilisation et la vénération des icônes qui sont toujours présents dans les maisons orthodoxes. L'icône devient un lieu de rencontre, une rencontre existentielle, une fenêtre à travers laquelle nous regardons les saints non pas comme des figures d'ombre d'un passé lointain, mais comme des frères et des sœurs contemporains en Christ, membres d'une même maison de Dieu. Nous nous sentons libres de les appeler à travers la prière pour le soutien de la famille comme ils intercéder à Dieu en notre nom. Par exemple, saint Basile écrit: «J'accepte les saints Apôtres, les prophètes et les martyrs, et dans ma prière à Dieu je les appelle et par leur prière je reçois la miséricorde de notre Dieu qui aime toute l'humanité» (Epître aux Amphilochios) .

Il y a dans l'homme un sens inné de révérence pour la grandeur morale. Dans le christianisme orthodoxe, ce respect se traduit par la vénération des saints, les géants moraux de notre foi. L'association quotidienne des croyants orthodoxes avec les saints, dont la vie a glorifié le Christ, sert à former le style de vie orthodoxe.

La vénération des saints sert aussi de sauvegarde de la vraie foi et de test de l'orthodoxie. Tout enseignement qui n'est pas en harmonie avec la vie et la foi des Saints est rejeté comme étant faux. Tout ce qui est en harmonie est bien accueilli pour l'enrichissement qu'elle apporte.

Pourquoi je veux être Orthodoxe par Kenny Scott de la Costa Mesa, Californie, É.-U.A.


USA OF MY HEART


Pourquoi je veux être Orthodoxe - 

Kenny Scott, Californie, É.-U.A.

"Lorsque je suis sorti d’un office orthodoxe, auquel j’avais assisté pour la première fois,  je ne voulais plus rien à voir avec ça. J'ai dit à mon ami qui voulait me faire connaître l'Orthodoxie que c'étaient "des fadaises superstitieuses". Mais dans les mois qui suivirent je ne me parvins pas à chasser cet office de mon esprit. Je suis parti à la recherche de l'église et j’ai découvert que les inquiétudes que j'avais étaient peut-être sans fondement. Et que peut-être c’étaient plutôt mes convictions qui étaient des fadaises et non celles de l'Église. Alors j'ai ouvert des portes closes et suis allé à un autre office, et un autre, et un autre, jusqu'au point où nous en sommes aujourd'hui. Des catéchumènes de l'Église Orthodoxe.

Depuis l'époque de ce premier office jusqu'à maintenant, Laura et moi avons posé beaucoup de questions et avons reçu encore plus de réponses, avec beaucoup de grâce et de patience. Nous avons eu beaucoup de périodes avec ces questions : "Est-ce possible ?" Et "Que faisons-nous maintenant ?" .

Ai-je envie d'être Orthodoxe ? D'une certaine façon, je ne veux pas être Orthodoxe. Mes parents. Ma famille. Mes amis. Moi, comme beaucoup de convertis à l'Orthodoxie, venons d'une longue lignée de

Orthovideo - YouTube

Introduction au Christianisme Orthodoxe


COMING HOME - ORTHODOXY


Introduction au Christianisme Orthodoxe

Le Christianisme Orthodoxe est la vie de la foi dans l'Église Orthodoxe, inséparable de la communauté concrète, historique and englobant l'ensemble de son mode de vie. La foi chrétienne orthodoxe est "la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes" (Jude 3), transmise par la Sainte Tradition aux apôtres par Jésus Christ, puis transmis de génération en génération, sans altération, ajout ou soustraction.

Le seul but du Christianisme Orthodoxe est le salut de toute l'humanité, en l'unissant au Christ dans l'Église, en la sanctifiant, en lui donnant part à la vie éternelle. C'est l'Évangile, la Bonne Nouvelle, que Jésus est le Messie, Dieu fait homme, Ressuscité des morts, ayant vaincu la mort par la mort, et nous offrant le salut.

Dieu

Les chrétiens orthodoxes adorent le Père, le Fils et le Saint-Esprit - la Sainte Trinité, le Dieu unique. Suivant les Saintes Écritures et les Pères de l'Église, l'Église croit que la Trinité divine est de trois personnes (hypostases) qui partagent une même essence (ousia). C'est paradoxal de penser ainsi, mais c'est comme cela que Dieu s'est révélé lui-même. Les trois personnes sont consubstantiels les uns avec les autres, c'est qu'ils sont d'une même et coéternelle essence (homoousios). Il n'y a jamais eu de moment où l'une des personnes de la Trinité n'aurait pas exister. Dieu est au-delà et antérieur au temps bien qu'il agisse aussi dans le temps, agissant et parlant au sein du cours de l'histoire.

Dieu n'est pas une essence impersonnelle ou de la simple «puissance supérieure», mais plutôt chacune des Personnes divines est en relation personnelle avec l'humanité. Dieu n'est pas non plus le

Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945) - 31 mars


FRANCE OF MY HEART


Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945)

31 mars

Mère Marie Skobtsov ou sainte Marie de Paris, née Élisabeth Iourievna Pilenko le 8 (21) décembre 1891 à Riga, dans le gouvernement de Livonie qui faisait alors partie de l'Empire de Russie et morte le 31 mars 1945 à Ravensbrück, est une poétesse, mémorialiste et membre de la résistance française, devenue religieuse orthodoxe. Elle a été canonisée comme martyre de la Foi par l'Église orthodoxe (Patriarcat de Constantinople) le 16 janvier 2004.

En Russie

Mère Marie était la fille d'un magistrat de l'Empire russe, Youri Dmitriévitch Pilenko, qui exerçait à Riga, sa mère était issue de la famille aristocratique des Dmitriev-Mamonov. La famille déménagea à Anapa, ville balnéaire des bords de la mer Noire, en juin 1895, à la retraite du père de famille. Celui-ci avait hérité dans le village de Djemet, à six verstes de la ville, d'un domaine viticole. Youri Pilenko fut nommé directeur du jardin botanique Nikitsky en Crimée, au printemps 1905 et la famille déménagea à nouveau, mais toujours près de la mer. La jeune Élisabeth fit ses études au lycée de filles de Yalta, mais la famille Pilenko dut à nouveau partir l'année suivante, lorsque le père fut