Photo

lundi 31 juillet 2017

Divine Liturgie: Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître?


FRANCE OF MY HEART


Divine Liturgie:

Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître?

Saint Nicolas Cabasilas demande: «Pourquoi ne lit-t-on pas d’abord le saint Évangile et après l’épître? Ensuite il répond: ce que le Seigneur Lui-même dit, est une révélation plus complète que celle dont nous parlent les apôtres. En outre, nous avons dit que les événements pendant la Divine Liturgie correspondent à une révélation progressive et suivent un cours ascendant échelonné, avançant de l’inférieur au supérieur. Pour cela nous lisons d’abord l’épître et après le passage évangélique» (Saint Nicolas Cabasilas P.G. 150, 416 C).

Source:

https://www.scribd.com/doc/264379276/PROTOPRESBYTRE-STEPHANE-ANAGNOSTOPOULOS-VIVRE-LA-DIVINE-LITURGIE-pdf

VIVRE LA DIVINE LITURGIE

Vidéo: Témoignage Français moines Orthodoxes - Monastère de Solan, France


CONVERSIONS TO ORTHODOXY



Témoignage Français moines Orthodoxes - Monastère de Solan, France

Vénération de la Vierge Marie et des Saints


HOLY VIRGIN MARY


Vénération de la Vierge Marie et des Saints

Source:

http://laprieredejesus.blogspot.com

http://laprieredejesus.blogspot.com/2017/03/veneration-de-la-vierge-marie-et-des.html

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Les Chrétiens Orthodoxes n'adorent pas la Vierge Marie et les Saints; Au contraire, ils les vénèrent. Dieu seul est adoré. Quiconque prétend que les Saints de culte orthodoxes est coupable de porter faux témoignage contre son voisin, puisque nous ne le croyons clairement pas. Les Saints sont vénérés comme des reflets de l'image du Christ. C'est Dieu qui est glorifié par ses saints. Ils sont loués pour ce que Dieu a fait dans et par eux.

La révérence pour les saints est renforcée par l'utilisation et la vénération des icônes qui sont toujours présents dans les maisons orthodoxes. L'icône devient un lieu de rencontre, une rencontre existentielle, une fenêtre à travers laquelle nous regardons les saints non pas comme des figures d'ombre d'un passé lointain, mais comme des frères et des sœurs contemporains en Christ, membres d'une même maison de Dieu. Nous nous sentons libres de les appeler à travers la prière pour le soutien de la famille comme ils intercéder à Dieu en notre nom. Par exemple, saint Basile écrit: «J'accepte les saints Apôtres, les prophètes et les martyrs, et dans ma prière à Dieu je les appelle et par leur prière je reçois la miséricorde de notre Dieu qui aime toute l'humanité» (Epître aux Amphilochios) .

Il y a dans l'homme un sens inné de révérence pour la grandeur morale. Dans le christianisme orthodoxe, ce respect se traduit par la vénération des saints, les géants moraux de notre foi. L'association quotidienne des croyants orthodoxes avec les saints, dont la vie a glorifié le Christ, sert à former le style de vie orthodoxe.

La vénération des saints sert aussi de sauvegarde de la vraie foi et de test de l'orthodoxie. Tout enseignement qui n'est pas en harmonie avec la vie et la foi des Saints est rejeté comme étant faux. Tout ce qui est en harmonie est bien accueilli pour l'enrichissement qu'elle apporte.

Pourquoi je veux être Orthodoxe par Kenny Scott de la Costa Mesa, Californie, É.-U.A.


USA OF MY HEART


Pourquoi je veux être Orthodoxe - 

Kenny Scott, Californie, É.-U.A.

"Lorsque je suis sorti d’un office orthodoxe, auquel j’avais assisté pour la première fois,  je ne voulais plus rien à voir avec ça. J'ai dit à mon ami qui voulait me faire connaître l'Orthodoxie que c'étaient "des fadaises superstitieuses". Mais dans les mois qui suivirent je ne me parvins pas à chasser cet office de mon esprit. Je suis parti à la recherche de l'église et j’ai découvert que les inquiétudes que j'avais étaient peut-être sans fondement. Et que peut-être c’étaient plutôt mes convictions qui étaient des fadaises et non celles de l'Église. Alors j'ai ouvert des portes closes et suis allé à un autre office, et un autre, et un autre, jusqu'au point où nous en sommes aujourd'hui. Des catéchumènes de l'Église Orthodoxe.

Depuis l'époque de ce premier office jusqu'à maintenant, Laura et moi avons posé beaucoup de questions et avons reçu encore plus de réponses, avec beaucoup de grâce et de patience. Nous avons eu beaucoup de périodes avec ces questions : "Est-ce possible ?" Et "Que faisons-nous maintenant ?" .

Ai-je envie d'être Orthodoxe ? D'une certaine façon, je ne veux pas être Orthodoxe. Mes parents. Ma famille. Mes amis. Moi, comme beaucoup de convertis à l'Orthodoxie, venons d'une longue lignée de

Orthovideo - YouTube

Introduction au Christianisme Orthodoxe


COMING HOME - ORTHODOXY


Introduction au Christianisme Orthodoxe

Le Christianisme Orthodoxe est la vie de la foi dans l'Église Orthodoxe, inséparable de la communauté concrète, historique and englobant l'ensemble de son mode de vie. La foi chrétienne orthodoxe est "la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes" (Jude 3), transmise par la Sainte Tradition aux apôtres par Jésus Christ, puis transmis de génération en génération, sans altération, ajout ou soustraction.

Le seul but du Christianisme Orthodoxe est le salut de toute l'humanité, en l'unissant au Christ dans l'Église, en la sanctifiant, en lui donnant part à la vie éternelle. C'est l'Évangile, la Bonne Nouvelle, que Jésus est le Messie, Dieu fait homme, Ressuscité des morts, ayant vaincu la mort par la mort, et nous offrant le salut.

Dieu

Les chrétiens orthodoxes adorent le Père, le Fils et le Saint-Esprit - la Sainte Trinité, le Dieu unique. Suivant les Saintes Écritures et les Pères de l'Église, l'Église croit que la Trinité divine est de trois personnes (hypostases) qui partagent une même essence (ousia). C'est paradoxal de penser ainsi, mais c'est comme cela que Dieu s'est révélé lui-même. Les trois personnes sont consubstantiels les uns avec les autres, c'est qu'ils sont d'une même et coéternelle essence (homoousios). Il n'y a jamais eu de moment où l'une des personnes de la Trinité n'aurait pas exister. Dieu est au-delà et antérieur au temps bien qu'il agisse aussi dans le temps, agissant et parlant au sein du cours de l'histoire.

Dieu n'est pas une essence impersonnelle ou de la simple «puissance supérieure», mais plutôt chacune des Personnes divines est en relation personnelle avec l'humanité. Dieu n'est pas non plus le

Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945) - 31 mars


FRANCE OF MY HEART


Sainte Marie Skobtsova de Paris (+1945)

31 mars

Mère Marie Skobtsov ou sainte Marie de Paris, née Élisabeth Iourievna Pilenko le 8 (21) décembre 1891 à Riga, dans le gouvernement de Livonie qui faisait alors partie de l'Empire de Russie et morte le 31 mars 1945 à Ravensbrück, est une poétesse, mémorialiste et membre de la résistance française, devenue religieuse orthodoxe. Elle a été canonisée comme martyre de la Foi par l'Église orthodoxe (Patriarcat de Constantinople) le 16 janvier 2004.

En Russie

Mère Marie était la fille d'un magistrat de l'Empire russe, Youri Dmitriévitch Pilenko, qui exerçait à Riga, sa mère était issue de la famille aristocratique des Dmitriev-Mamonov. La famille déménagea à Anapa, ville balnéaire des bords de la mer Noire, en juin 1895, à la retraite du père de famille. Celui-ci avait hérité dans le village de Djemet, à six verstes de la ville, d'un domaine viticole. Youri Pilenko fut nommé directeur du jardin botanique Nikitsky en Crimée, au printemps 1905 et la famille déménagea à nouveau, mais toujours près de la mer. La jeune Élisabeth fit ses études au lycée de filles de Yalta, mais la famille Pilenko dut à nouveau partir l'année suivante, lorsque le père fut